Les (Bad)Buzz de la semaine #3

Pour bien démarrer la semaine, on attaque avec cette 3ème édition de (Bad)Buzz. Comme toujours, je vous renvoie aux liens mais je vous classe les sujets – par ordre décroissant – en fonction de mes préférences personnelles.

[BAD BUZZ] Un jeune ado tabassé pour une vidéo buzz sur Facebook

La génération Z survivra-t-elle aux médias sociaux ? Cette jeunesse décomplexée à qui l’on n’a pas pris le temps d’apprendre à bien se servir des réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter me désole. A mon avis, les jeunes ne sont pas assez sensibilisés – et de loin – sur le fait que chaque clic, chaque information saisie, chaque image ou vidéo postée, seront conservés et pourront plus tard ressortir d’on ne sait où et leur poser des soucis, que ce soit dans le cadre personnel mais surtout professionnel. Seulement le jour où ils s’en rendront compte, il sera trop tard…

Que des jeunes décident d’en agresser un autre pour en faire une vidéo est déjà bien malheureux. Ce n’est d’ailleurs pas nouveau, d’autres faits similaires ont été relayés dans la presse. Mais que la motivation première ait été de faire une vidéo pour la poster sur Facebook pour une histoire de Like me surprend désagréablement.

Je trouve très insuffisants les moyens mis en place pour sensibiliser les jeunes aux dangers d’internet. Les campagnes se limitent principalement au premier niveau que je qualifierais de danger direct, et pas aux conséquences indirectes pour ne pas dire ultérieures. Facebook a déjà entrepris une campagne de sensibilisation à destination des jeunes, sur le danger d’afficher des informations personnelles qui au final sont facilement consultables par n’importe qui.

Le gouvernement a aussi tenté d’alerter les parents mais il n’est question ici, que de mauvaises rencontres. L’e-réputation – ou le capital confiance comme a pris l’habitude de dire ma chère et grande amie Hayat – est un critère qui aura plus d’importance au fur et à mesure qu’on évoluera dans ce web social ou tout est relié. Quand on sait qu’aujourd’hui les recruteurs ne se gênent pas pour aller sur Google pour trouver des informations sur le candidat, il est bon de faire le point sur les réseaux sociaux où l’on a un compte et de vérifier que les paramètres sont correctement réglés pour éviter les dangers cités plus haut.

[BAD BUZZ] Nespresso et ses capsules, un recyclage presque parfait

Mercredi, un twittos postait une photo de sa poubelle contenant des capsules Nespresso qui auraient du normalement être amenées dans un centre de recyclage. En effet, ce dernier affirme les avoir données à un livreur qui devait les rapporter pour être recyclées comme le prévoit la marque dans son processus de tri et recyclage. La photo a été retweetée plus de 300 fois et dans le même temps, d’autres consommateurs soucieux du traitement des capsules sont allés sur le compte Twitter de la marque pour en savoir plus.

En attendant de pouvoir mieux renseigner ses consommateurs, le CM de Nespresso a passé sa journée à répondre à chaque personne en mentionnant le compte à l’origine de la publication de la photo et en indiquant enquêter sur le pourquoi du comment.

La statégie de crise de Nespresso : ne laisser personne dans l'attente

Après avoir qualifié ce problème d' »inacceptable », Nespresso a répondu par ce message « nous nous occupons du recyclage des capsules mais le transport jusqu’à nos centres est assuré par nos mandataires. Merci! ». Au final, le compte à l’origine du message a posté ce tweet et la situation s’est clos simplement.

Je trouve pour ma part qu’en prenant le temps de répondre à chaque consommateur, la marque a su gérer parfaitement le problème. Les twittos voulaient une réponse, ils auront eu un retour personnel et une réponse globale sur l’action finale.

Au delà de ce cas, j’ai constaté, après avoir fait une rapide recherche sur Google, que la question du recyclage des capsules Nespresso a déjà fait pas mal de débat. On peut rapidement se rendre compte que la marque prend les choses très au sérieux. Des vidéos très bien faites ont même été produites afin d’expliquer à ses consommateurs tous les moyens mis en oeuvre pour éviter justement la situation que je viens de relater.

[BUZZ] Après un teasing remarquable, Mega ouvre enfin ses portes

Souvenez-vous, le 19 janvier 2012, le 13ème site le plus visité au monde était subitement fermé par le FBI sans même crier gare. Je veux bien sûr parler de  Megaupload. Une panique s’était très vite emparée des internautes qui, pour ceux qui possédaient un abonnement, perdait sans possibilités de remboursement, tous les fichiers qu’ils avaient stockés. Mais bien au delà de ce souci pécuniaire, la fin de Megaupload signifiait la fin des transferts de fichiers dont les ayants-droits pleuraient pour leurs sous.

Depuis ce jour, Kim Dotcom a eu le temps de préparer son plan d’attaque pour s’assurer une belle revanche. Annonçant vouloir lutter contre cette injustice, l’homme n’a pas cessé de faire parler de lui mais surtout de son nouveau projet simplement appelé Mega.

Teasant à foison avec humour sur son compte Twitter, il a fait le décompte le jour du lancement en mentionnant par exemple @BarackObama à M-30. Le jour de l’ouverture, soit le 19 janvier 2013 à 18h48, c’est-à-dire un an jour pour jour, minute pour minute, le site a accueilli ses premiers utilisateurs et a déjà dépassé les 250 000 1 millions de comptes, c’est dire ô combien les internautes attendaient avec impatience la nouvelle plateforme de Mr Dotcom.

Le site Mega est inarrêtable

Allez, pour le fun, sa vidéo remplaçant le format papier qui sert de lettre ouverte et à destination du président Barack Obama.

[BUZZ] Sa copine lui a promis un rapport sexuel s’il obtient 1 millions de Like

En écho à mon post plus haut sur l’histoire de la vidéo buzz de l’agression d’un jeune et de cette fameuse génération Z, voici une histoire qui prête au moins à sourire. Un jeune garçon a posté une photo où on le voit,  tenant une pancarte entre les mains à côté de sa copine. Cette pancarte indique qu’en échange d’1 million de Like sur cette photo, la jeune fille en question accepterait de coucher avec lui. Chose promise, chose due ? On ne le saura pas. Quant à la photo, elle n’est plus accessible depuis mais le site 2minchrono.com a eu le bon réflexe de faire une capture d’écran indiquant même qu’elle a généré 1 119 542 de likes.

J’aurais envie de vous dire, un peu comme les spectacles dangereux, pssssst ne faites pas ça chez vous 😉

Elle acceptera de coucher avec ce garçon en échange d'1 million de Like

J’adresse une sincère pensée à tous mes confrères Community Manager ou Social Media Manager – appelez-les comme vous voulez – qui font de la stratégie. D’ailleurs, la page Facebook d’Oasis, bien connue pour ses parodies n’a pas tardé à récupérer le buzz.

OASIS parodie un buzz sur Facebook

[BUZZ] Vous aussi faites réaliser vos devoirs par des chinois

Désolé de vous décevoir, il ne s’agit pas vraiment de devoirs – ça serait pas mal sinon hein ? – mais en fait d’un salarié qui sous-traitait son travail en Chine.

L’homme avait pris pour habitude de passer son temps au travail à faire son shopping en ligne, jouer et discuter sur internet en attendant le travail qui lui était remis par une société située en Chine. Suite à un audit de sécurité de la part de Verizon qui est à l’origine de la publication cette histoire, le chef de cet ingénieur en informatique a fini par se rendre compte d’un souci assez grave. Son poste de travail était accessible depuis la Chine. Pensant trouver une faille sur son PC, les ingénieurs ont en fait récupéré des factures sur la machine. Factures qui mentionnaient les tâches sous-traitées à l’entreprise chinoise.

Drôle histoire que je place en seconde position rien que pour le culot de cet homme. Avec internet Made in China n’a plus de limites.

[BUZZ] L’administration Obama explique à tous les fans de Star Wars pourquoi il n’y aura pas d’étoile de la mort.

L'administration Obama explique pourquoi elle ne construira pas d'étoile de la mort

L’histoire aurait pu trouver sa place dans les (Bad)Buzz #2 mais je voulais lui attribuer la première position de ce classement. La Maison Blanche a lancé une plateforme collaborative qui permet à chaque américain de lancer une pétition. Si elles reçoit plus de 25 000 signatures, la Maison Blanche a obligation d’y apporter une réponse. C’est le cas d’une pétition très originale qui a dépassé les 30 000 signataires. L’objet de cette dernière était de trouver des fonds pour construire une « étoile de la Mort ».

Qui aurait pu penser qu’une aussi folle pétition pouvait réunir autant de soutiens ? Quoi que, sur plus de 300 millions d’américains, 30 000 fans de Star Wars c’est pas si énorme que ça. En tout cas, sérieuse ou pas, la Maison Blanche a du répondre à cette demande. C’est un certain Paul Shawcross qui a répondu sur fond d’humour pour ne pas heurter les fans, en annonçant ces 3 raisons – en VO c’est toujours mieux – :

  1. The construction of the Death Star has been estimated to cost more than $850,000,000,000,000,000. We’re working hard to reduce the deficit, not expand it.
  2. The Administration does not support blowing up planets.
  3. Why would we spend countless taxpayer dollars on a Death Star with a fundamental flaw that can be exploited by a one-man starship?