RTE prépare le réseau électrique de demain

Pendant de nombreuses décennies, RTE a aidé le numérique à se développer en lui apportant sa ressource première : l’énergie. Aujourd’hui, c’est le numérique qui contribue à la transition énergétique de la société du Réseau de Transport d’Electricité.

A travers son exposition « Voyager au cœur de demain« , elle a été en mesure de nous faire comprendre quels sont ses défis quotidiens et surtout comment elle entend relever ceux à venir.

RTE prépare l’avenir du réseau électrique

Transporter l’électricité jusqu’aux entreprises et aux particuliers, c’est la mission que relève le service RTE. Tous les jours elle veille à l’acheminement de l’énergie partout en France à travers un vaste réseau de câbles, équivalent à deux fois le tour de la Terre.

RTE a compris que la transition énergique que nous connaissons devait passer par la transformation numérique. Et c’est exactement dans ce sens que RTE travaille dans le cadre de son projet d’innovation lancé en 2016. Les objectifs de ce projet de grande envergure étant de constamment améliorer la qualité du réseau électrique et d’inclure les énergies moins polluantes qui ne cessent de s’accroître.

Pour simplifier, il est question pour RTE de s’assurer que les postes électriques et câbles transporteurs soient exploités au maximum de leur potentiel pour ne pas gâcher d’énergie. C’est-à-dire être réactif dès que la production baisse suite à une météo défavorable et limiter les risques de panne, en somme ajouter de la souplesse au(x) réseau(x).

La transformation numérique pour un meilleur contrôle de l’énergie

Au cours de l’exposition, François BROTTES, Président du directoire de RTE n’a pas caché ses ambitions. Les projets présentés dont certains sont déjà en cours d’utilisation vont permettre de préparer l’avenir de notre société dont la consommation ne cesse d’augmenter. L’essor des voitures électriques en est un parfait exemple.

Parmi les solutions proposées, certaines apportent du confort aux salariés en charge de la maintenance et de la gestion du réseau, d’autres ont un impact beaucoup plus large.

L’entreprise a notamment présenté un dispositif de capteurs en temps réel couplé à une solution d’intelligence artificielle baptisée Apogée. C’est une véritable révolution pour RTE qui va être en mesure de pouvoir récolter des données à tout moment pour chaque ligne. Le big data qui en résulte, le nombre de données va passer de 100 000 à 1M sera traité via des algorithmes pour remonter les anomalies aux postes nouvelle génération.

Actuellement en cours d’expérimentation à Blocaux depuis 2015, ce poste électrique est équipé de la fibre optique et d’une infrastructure numérique. Les tests effectués par les équipes de RTE permettront ensuite un déploiement dans les sites partout en France.

Citons aussi l’utilisation des drones qui offrent de nombreux avantages tant sur le plan économique que pratique. Le drone coûtant beaucoup moins cher à faire intervenir qu’un hélicoptère. Il possède aussi l’avantage de ne pas poser de souci acoustique contrairement à l’hélico dont les palmes bruyantes et géantes empêchent une bonne approche en cas de panne.

Enfin parmi les évolutions à venir, on peut mentionner l’amélioration des câbles pour transiter le courant avec les supraconducteurs MGB2 mais ce sujet nécessiterait l’intervention d’un expert ou encore le déploiement de batteries « Ringo ». Elles vont permettre de réaliser des économies importantes car leur but est de créer virtuellement une nouvelle ligne en stockant le surplus d’énergie produite pour la redistribuer simultanément sur le réseau à un autre endroit. Cette évolution technologique permettra ainsi d’éviter la construction de pilonnes dont l’exploitation n’était pas optimale.

Développer l’intelligence collective pour continuer le progrès

Ces innovations en cours montrent la voie et ce ne sont là que quelques projets parmi tant d’autres. L’ouverture du marché électrique aux nouveaux acteurs a été synonyme d’accélération des idées avec l’investissement des startups dans ce secteur.

Aujourd’hui RTE, à l’instar de la Poste, développe l’intelligence collective en partenariat avec des startups mais également ses équipes grâce à des solutions collaboratives. Ce sont ses salariés qui possèdent une connaissance et une expérience approfondie du métier qui entreprennent des projets permettant d’améliorer leurs usages comme le champ des nouvelles possibilités.

Fiabilité et flexibilité sont les deux mots d’ordre de cette transformation numérique entreprise par RTE dans son rôle de leader européen. Cette transition énergétique, qui se veut intelligente, aura assurément des retombées économiques positives pour la France.